08/11/2004

raconte nous uuuune histoire

10heure du soir, gare de Nivelles(cette gare est décidément très sordide), un homme se fait suivre dans la rue qui longe les rails(rue sombre et décidément très sordide aussi).
Il savait bien que ça devait arrivé un jour.
Angoissé, il décide que s'il s'en sort indemne, il payerait dorénavant un taxi(Ô argent si précieux, quelle perte...) .
Le poursuivant marche nettement plus vite que lui, il se fait rattraper, il presse le pas ...
Est-ce seulement le fruit de son imagination, ou l'autre presse le pas également?
La distance entre eux deux se rétrecit, l'homme fuit: se retournant brièvement il traverse rapidement la rue pour passer sur le trottoir d'en face, ce qui ne servirait strictement a rien si c'étais un truand voleur malappris criminel(enzovoort) qui le suivait, mais ce n'était que moi...pauvre vieux monsieur stressé :)

14:12 Écrit par 0 | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Commentaires

Merci... ...pour ton gentil mot sur mon blog. Je viendrai voir de temps en temps si tu travailles ton piano... Non, mais ! Bises.

Écrit par : Goular Ramek | 08/11/2004

RaaaaaaaaaaaaaaHHHHH c'était toi !!! tu m'as fichu une de ses trouilles

Écrit par : BT | 08/11/2004

Alors, comme ça, on effraie les petits vieux, elle est jolie, la jeunesse ! Et le monsieur ne t'a pas suivi en retour ?
A bientôt.

Écrit par : Ubu | 08/11/2004

:) Il a suivi l'autre trottoir un bon moment avant de revenir sur celui où il était^^...ça vallait bien la peine de prendre le risque de se faire écraser (par une quelconque voiture qui aurait décidé de se télétransporter dans les parages juste à ce moment là) en traversant ...
T'es vieux BT?:) désolée je serai plus discrète la prochaine fois :)

Écrit par : Dinou | 08/11/2004

Les commentaires sont fermés.