03/07/2005

goute à goute

"Pleurer soulage"
Mon cul, oui! Après avoir pleurer, je suis moche, j'ai mal de tête, je suis fatiguée et au moindre truc débile je me remet à pleurer!
Je ne veux plus pleurer!

09:45 Écrit par 0 | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

Commentaires

Courage. Chère Dinou,
Il te reste ta Maman (les Mamans, c'est fait pour consoler aussi, sais-tu) et tes petites soeurs qui t'aiment déjà, j'en suis certain.
Evidemment, elles ne peuvent pas tout faire, juste atténuer la douleur...
Tu as aussi tes amis et amies des blogs (La gentille Nanou, Chilan, Ubu, Aka, Armand, et tous ceux que je ne connais pas...) car nous t'aimons tous.
Essaie de penser au piano: Chopin a tout un registre de jolies valses qui peuvent t'aider à oublier un temps (pense plutôt à la valse brillante qu'à celle de l'adieu quand même)!
Amitiés.

Écrit par : Armand | 03/07/2005

:) sans vouloir être désagréable Cher Armand,
C'est adorable mais...je supporte pas les calins de ma maman quand je vais pas bien, je me porte très bien de ne pas trop voir ma famille paternelle et mes petites soeurs n'arrangeraient pas grd chose à mon chagrin.
Je ne vois pas qui est Nanou, Chilan ne m'aime pas parce que j'ai critiqué négativement Der untergang
Je n'écoute plus Chopin depuis un certain temps pcq c'est trop triste (même quand je suis heureuse)
Je ne joue pas de piano pour le moment parce que quand je suis déprimée je trouve que je n'ai pas de musicalité et ça me déprime^^
Mais merci beaucoup pour ta recherche de réconfort
bisous!
Amandine

Écrit par : Dinou | 03/07/2005

La plus belle fille du monde ne sait... Je suis désolé, mais je dois manquer de psychologie.
Il valait peut-être mieux te laisser quelques jours tranquille...
Un vieil homme pense certainementen autrement qu'une jeune fille!
Amitiés.

Écrit par : Armand | 03/07/2005

ben me voilà! c'est moi nanou... question chagrin d'amour j'en connais un rayon! Je sais que tout ce qu'on te dira ne te sera sans doute d'aucune aide, voire même très dérisoire! mais se sentir moins seule fait aussi du bien, ça je le sais! J'ai commencé mon blog à la suite d'une rupture que je croyais salvatrice et qui s'est plutôt avérée destructrice! Pleurer ça ne soulage pas vraiment, tu as raison, même si c'est nécessaire, hurler, détester, maudire... c'est nul mais ça au moins ça permet d'être entendue... par lui ou par les autres... je ne sais rien de ton histoire, si elle a duré ou pas, mais finalement quelle importance! quand on aime on souffre, peu importe la durée ! que puis-je te dire maintenant pour te consoler, sans doute pas grand chose, si ce n'est que il faut penser à toi, à voir des gens, ne pas rester seule est essentiel, d'autres gens que ceux de ta famille, des amis ou des gens qui ne vous connaissaient pas "ensemble" , sortir, t'amuser (tant que faire se peut!!!) croiser d'autres mondes que celui dans lequel vous évoluiez à deux. Ne te rends pas responsable de ce qui arrive, mais profites-en pour refaire le pull à l'envers, "qu'est-ce qui n'a pas marché ? pourquoi? comment en sommes-nous arrivé à cette décision? "... Toutes ces réflexions vont peut-être (???) aboutir à une conclusion que tu ignores encore, peut-être était-ce la meilleure des pires solutions? qui sait? Viens faire un tour sur mon blog, et relis ce que j'écrivais au début, les premières semaines, peut-être que celà t'aidera... je l'espère! Courage petite Amandine, la vie sera belle à nouveau, crois-moi! Je t'embrasse... je reviendrai!

Écrit par : nanou | 04/07/2005

Et voilà Chère Dinou,
Maintenant tu sais qui est la gentille Nanou: quelqu'un qui a le coeur sur la main, prête à aider une inconnue, rien que parce qu'elle sait qu'elle souffre!
Amitiés

Écrit par : Armand | 04/07/2005

Ne retien pas tes larmes Ne retiens pas tes larmes.

Une histoire qui tombe à l'eau
Quelques mots sur ton piano
C'est fini
C'est toute une vie
Qui s'assombrit

Je l'ai vu dans ton regard
J'ai senti ton désespoir
A quoi bon
Faire semblant
D'y croire

{Refrain:}
Ne retiens pas tes larmes
Laisses aller ton chagrin
C'est une page qui se tourne
Et tu n'y peux rien
Ne retiens pas tes larmes
Pleurer ça fait du bien
Et si tu as de la peine
Tu sais que je t'aime
Je ne serais jamais loin

Tu t'accroches à ton passé
Comme si tout s'était figé
Aujourd'hui
Il faut s'aider
Abandonner
La douleur qui s'installe
Cette absence qui fait si mal
N'aie pas peur
Écoutes ton coeur

Amel Bent.

Écrit par : Mimi_geignarde (hermioe) | 04/07/2005

Les commentaires sont fermés.