03/07/2005

L'insoutenable légèreté de l'être-Kundera

Chapitre 2 de la première partie.

(...)Mais la pesanteur est-elle vraiment atroce et belle la légèreté?
Le plus lourd fardeau nous écrase, nous fait ployer sous lui, nous presse contre le sol. Mais dans la poésie amoureuse de tous les siècles, la femme désire recevoir le fardeau du corps mâle. Le plus lourd fardeau est donc en même temps l'image du plus intense accomplissement vital. Plus lourd est le fardeau, plus notre vie est proche de la terre, et plus elle est réelle et vraie.
En revanche, l'absence totale de fardeau fait que l'être humain devient plus léger que l'air, qu'il s'envole, qu'il s'éloigne de la terre, de l'être terrestre, qu'il n'est plus qu'à demi réel et que ses mouvements sont aussi libres qu'insignifiants.
Alors, que choisir? La pesanteur ou la légèreté?

17:37 Écrit par 0 | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Gravité n'est pas synonyme de gravide! Chère Dinou,
Sur la lune, les corps sont six fois plus légers...
Chercher quelqu'un qui est perpétuellement "dans la lune" résoudrait ton problème avec élégance. ;)
Si je t'ai fait sourire, mission accomplie!
Amitiés.

Écrit par : Armand | 03/07/2005

Rêve d'éléphant ;)) La légèreté, comme les hippopotames de Fantasia ! ;)))
A bientôt ;)

Écrit par : Ubu | 06/07/2005

Les commentaires sont fermés.